Autoconsommation et autoproduction, quelle sont les différents schémas ?

Il est parfois complexe de s’y retrouver dans la masse d’informations et le champ lexical du photovoltaïque. Nous allons tenter de vous éclairer un peu en vous détaillant ici la différence entre l’autoconsommation et l’autoproduction, ainsi que les différents schéma d’autoconsommation possibles.

L’autoconsommation comme on l’entend en général, définit la consommation par l’usager de l’énergie qu’il produit lui-même. D’une manière générale, l’autoconsommation existe depuis la création de source d’énergie au domicile de l’usager. En effet, même si vous disposez de panneaux solaire sur votre toit dans le cadre d’une revente sur le réseau, vous consommez en fait déjà cette électricité que vous produisez car l'éléctricité prend le chemin le plus court. Il s’agit donc de consommer tout ou une partie de l’énergie produite sur place par l’usager.

Le taux d’autoconsommation se calcule de la manière suivante :

Taux d’autoconsommation en % = (Production consommée sur le lieu de production instantanément / production totale) x 100

Le taux d’autoconsommation correspond donc à la part de production autoconsommée sur place. Il compare la production consommée sur place et la production totale réalisée sur place par le kit solaire photovoltaïque par exemple.

Certaines études estiment que le taux d’autoconsommation avoisine les 20% (étude de l’institut de recherche en économie écologique de Berlin (IÖW)) pour un ménage de 2 a 4 personnes sans système d’optimisation des appareils de consommation (vous pouvez nous consulter pour plus de renseignements sur ces appareils).

En effet, notre objectif est de vous faire tendre vers un taux d'autoconsommation le plus proche possible des 100%. Soyez vigilants sur les calculs de rentabilité que l'on peut vous faire miroiter avec des taux d'autoconsommation estimés systématiquement à 100%.

Nous dimensionnons toujours les kits solaires de nos clients au plus juste par rapport a leurs consommations réelles. Nous avons tendance à plutôt sous-dimensionner le kit que nous proposons selon ces consommations, de manière à s'approcher des 100% d'autoconsommation. De cette manière, on peut considérer que le taux d'autoconsommation que nos clients atteignent est de 80 à 90%.

L’autoproduction compare quant à elle la quantité d’énergie autoproduite par rapport à la quantité totale d’énergie produite sur le lieu de consommation. On ne compare plus les consommations mais les productions produites et consommées.

Le taux d’autoproduction se calcule de la manière suivante :

Taux d’autoproduction en % = (Consommation produite sur le lieu de production instantanément / consommation totale) x 100

Ce taux détermine la part d’énergie consommée sur place qui est autoproduite.

Si l’usager souhaite réduire sa facture d’électricité grâce au photovoltaïque, il lui faudra donc maximiser son taux d’autoproduction et non son taux d’autoconsommation.

 

Découvrez ci-dessous les différents schémas possibles en autoconsommation

Autoconsommation avec ou sans revente du surplus :

Dans le cas présent, le domicile est équipé d’un kit solaire autoconsommation le mieux dimensionné possible par rapport au besoin des usagers présents dans le domicile à l’année. Le bon dimensionnement du kit solaire est garant de la rentabilité de l'installation, et il doit être étudié en amont. Pour plus d’infos à ce sujet, cliquez ici. L’installation photovoltaïque produit de l’énergie qui est consommée en priorité sur place. En cas de surplus de production par rapport aux besoins, celui-ci est réinjecté sur le réseau gratuitement  ou racheté par le gestionnaire du réseau dans le cas de la souscription d’un contrat EDF OA. Dans tous les cas, le compteur linky comptabilise la production et la consommation réelle. Ce type d’installation est autorisée pour les kit solaires d’une puissance inférieure ou égale à 3kW.

 

Autoconsommation avec revente totale :

Dans le cas d’une installation photovoltaïque avec revente totale de la production, un compteur relié au kit solaire vient se positionner en parallèle de l’installation existante du domicile. Il comptabilise la production du kit solaire qui sera revendue à EDF OA. Le compteur d’origine vient enregistrer les consommations du ménage qui lui seront facturées. Encore une fois, l’électricité prend le chemin le plus court et ce type d’installation n’existe que parce que le prix du kW acheté par EDF OA est supérieur au prix du kW acheté sur le réseau par les usagers du domicilie. En réalité, il s’agit du même courant électrique produit sur place, qui passe par le compteur de production puis par le compteur de consommation.

 

Autoconsommation en site isolé :

Ici, le logement n’est pas relié au réseau électrique. Il ne dispose donc pas de compteur de consommation puisque toute la consommation vient de la production du kit solaire autoconsommation. Ce type d’installation nécessite notamment la mise en place de batterie pour stocker l’énergie non consommée et des équipements adaptés comme le régulateur de charge. En l’absence de batterie, tout ce qui n’est pas consommé instantanément est perdu.

 

 

Produit(s) associé(s)

Kit solaire autoconsommation meilleur prix > Kit S : 500Wc

2 panneaux solaires de 270Wc = 540Wc réels

890,00€

Kit solaire autoconsommation meilleur prix > Kit L : 1500Wc

6 panneaux solaires de 270Wc = 1620Wc réels

1990,00€

2050,00€

  • N°1 du kit solaire en ligne
  • Livraison gratuite à domicile
  • Satisfait ou remboursé
03 59 89 74 00 Lun - Sam / 9h - 18h

RECEVEZ NOS OFFRES & PROMOTIONS
EN AVANT-PREMIÈRE !

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ
DES PRODUCTEURS D'ENERGIE SOLAIRE DE FRANCE !

Kits 100% complets
Livraison gratuite à domicile
Paiement sécurisé
Paiement 3-4x
Conseils et devis sur-mesure
Grand choix de fixations
Service après-vente expert
Satisfait ou remboursé